Doit-on craindre une pénurie de vaccin Pfizer pour les rappels programmés la semaine prochaine au centre de Béthune ?

11:55 - 30 novembre 2021
Shutterstock

Le docteur Sandrine Dussussois, coordinatrice libérale du centre de vaccination de Béthune, revient sur la hausse des rendez-vous liés à la dose de rappel mais aussi sur une crainte : celle de ne pas avoir de doses du vaccin Pfizer pour la semaine prochaine. Explications.

Depuis les annonces d’Olivier Véran le jeudi 25 novembre, la plateforme Doctolib est prise d’assaut et des centres de vaccination ouvrent à nouveau leurs portes, c’est le cas à Arras. Les personnes âgées de 18 ans et plus sont désormais éligibles à la dose de rappel contre la Covid-19. Au centre de vaccination de Béthune, tous les rendez-vous ont été pris jusqu’à fin décembre. « Actuellement, cela représente 700 injections par jour. Au plus fort de la crise, nous avons vacciné jusqu’à 900 personnes par jour et même jusqu’à 2 000 le samedi et le dimanche en ouvrant l’espace des explorations fonctionnelles de l’hôpital de Beuvry », précise le docteur Sandrine Dussussois, coordinatrice libérale du centre de vaccination de Béthune. « Il faut continuer à mobiliser du personnel, n’oublions pas que les équipes sont sur le pont depuis plus de 11 mois. »

Vers un manque des doses de Pfizer ? 

Les équipes du centre de vaccination de Béthune s’inquiètent, elles n’ont pas réussi à commander des doses de Pfizer. Concrètement, les rendez-vous de cette semaine seront honorés mais les personnes qui ont réservé un créneau pour la semaine prochaine pourraient être vaccinées avec du Moderna. « Médicalement parlant, si la personne a été vaccinée en Pfizer, elle peut recevoir un Moderna en rappel, cela reste un ARN Messager. Elle aura dans tous les cas son vaccin mais nous devons honorer nos rendez-vous et injecter du Pfizer si cela est son souhait. » Le docteur Sandrine Dussussois a averti l’Agence Régionale de Santé des Hauts-de-France (ARS) qui a assuré ce lundi que le centre recevrait bien des doses de Moderna et de Pfizer. « Pour le moment nous n’avons pas de stock pour la semaine prochaine, nous commandons une semaine sur l’autre. Il faut aussi penser aux médecins de ville et aux autres professionnels de santé qui viennent récupérer des doses de Pfizer chez nous ». À terme, le but est aussi d’élargir les rendez-vous et de proposer des créneaux en soirée et les week-ends.

Quand recevoir sa dose de rappel ? Il existe plusieurs cas de figure

Les personnes vaccinés qui ont été injectées 2 fois sont éligibles au rappel 5 mois après leur dernière injection. « Cela concerne tous les vaccins : Moderna, Pfizer, AstraZeneca et même le Janssen. Pour les personnes qui ont plus de 30 ans, le vaccin Pfizer ou Moderna pourra être injecté mais pour celles qui ont moins de 30 ans, ce sera du Pfizer », précise le docteur Dussussois. « Si vous avez eu la Covid après une injection unique, alors il faudra patienter 5 mois après la contamination. Même chose si vous avez reçu les 2 doses mais que vous avez été contaminés, vous devrez aussi attendre 5 mois après la dernière infection. »

 

Commentaires

Newsletter

Ephéméride

28 janvier
St Thomas d'Aquin

Anniversaires du jour

Horoscope

Horoscope avec Horizon Radio
Un site créé par La News Company