Aurore et Jonathan, couple originaire de Billy-Montigny, participent à Pékin Express

12:37 - 19 février 2021
M6

Ce mardi 23 février, M6 diffuse la 14e édition de Pekin Express, tournée en Afrique en mars 2020. Sur la ligne de départ : 8 équipes dont un couple de Billy-Montigny Aurore et Jonathan qui ont accepté de se confier à Horizon. Entretien

Horizon : Aurore, Jonathan, qu’est-ce qui vous a donné envie de participer à cette aventure ?
Aurore : Je suis une fan depuis la première édition. Je rêvais d’y participer un jour et j’attendais le bon binôme. En plus Jonathan est plutôt sportif, il devrait porter mon sac c’est parfait ! Je n’ai aucune compétence sportive et si je cours plus d’un kilomètre, il faudra appeler les pompiers de Lens (rires).
Jonathan : Moi je suis sportif ! J’ai déjà fait des ultra-trail mais mon seul problème sportif, c’était Aurore. Elle avait 2 mois pour se préparer. Tous les jours, elle faisait une séance de sport : vélos, course sur les terrils du Pas-de-Calais ou bien des longueurs à la piscine de Billy-Montigny.

Pekin Express, c’est aussi une aventure humaine. Ce côté découverte a-t-il contribué à votre envie de participer à l’émission ?
A : Nous sommes des gens altruistes, découvrir l’autre était notre premier objectif : nous avons rencontré des Ougandais qui étaient d’une gentillesse remarquable ! On s’est aussi retrouvé uni dans les familles et cela nous a rassurés. On a été étonné de voir comment ils géraient l’eau par exemple, c’était un retour aux choses essentielles.

« On est arrivé au casting avec 3 heures de retard »

Participer à Pékin Express, c’était une crainte ou une force ? Dans les précédentes éditions, l’ambiance était parfois tendue !  
J : Il y avait 2 possibilités : soit on revenait ensemble, soit on divorçait (rires). On était confiant avec Aurore. Globalement, nous avons été fidèles à nous même. Alors par moment, il y avait de la tension et du stress mais on est ressorti grandi de cette expérience. C’était un accélérateur de vie.
Aurore : Et puis on se connait très bien ! On a réussi à se tempérer quand l’autre était un peu trop énervé.

Le principe de Pekin Express est aussi d’arriver dans les temps.. or, vous avez faire fort lors du casting non ?
J : Sur le premier casting, c’est vrai qu’on est arrivé avec 3 heures de retard. Pour une émission de course où on doit aller vite, cela ne fait pas (rires). On est arrivé en riant, ils ont été compréhensifs et ce n’était pas de notre faute, il y avait de la circulation.
A : Et puis on s’est fait désirer. Il faut dire que même à mon mariage, je suis arrivée en retard ! 

Propos recueillis par Géraud Lefebvre. 

GALERIE PHOTOS :

Commentaires

Newsletter

Ephéméride

12 avril
St Jules

Anniversaires du jour

Horoscope

Horoscope avec Horizon Radio
Un site créé par La News Company