Coronavirus, 25 ordonnances adoptées pour venir en aide aux salariés, entreprises et demandeurs d’emploi

15:53 - 25 mars 2020
© Shutterstock.

"Un record historique" selon Edouard Philippe.

Ce mercredi matin, le Conseil des ministres a adopté 25 ordonnances dans le cadre de l’Etat d’urgence sanitaire, du jamais vu depuis 1958. Elles ont pour but de venir en aide aux salariés, aux entreprises ainsi qu’aux demandeurs d’emploi. La première série d’ordonnance vise « à soutenir les trésoreries des entreprises ». Le Premier ministre précise qu’un « fond de solidarité d’un milliard d’euros pour les petites entreprises et les indépendants » sera débloqué. Les différentes allocations de l’Etat comme le RSA, la complémentaire santé solidaire, l’allocation adulte handicapés et les droits au chômage qui arrivent à expiration seront conservés pendant la période de confinement.

La question du chômage partiel

Dans quelques jours, les indemnités prévues pour les salariés au chômage partiel seront versées par l’Etat, toujours d’après Edouard Philippe, « dans la limite de 4,5 fois le SMIC » a-t-il précisé. Le chômage partiel sera élargi aux employés à domiciles, aux assistantes maternelles ou encore aux VRP (représentant de commerce) ainsi qu’aux entreprises comme la SNCF ou la RATP. Des entreprises pourront déroger aux règles relatives à la durée du travail, au repos hebdomadaire et domicile. Certains employés « pourraient travailler 46 heures, voir jusqu’à 60H », d’après Muriel Pénicaud, ministre du Travail. Les heures supplémentaires seront majorées à partir de la 36ème heure.

Enfin, le chômage partiel concerne aussi les intérimaires, les saisonniers jusqu’au 15 avril, voire au-delà si leur contrat le prévoyait.

Commentaires

Newsletter

Ephéméride

03 avril
St Richard

Anniversaires du jour

Horoscope

Horoscope avec Horizon Radio
Un site créé par La News Company