3 900 victimes de violences conjugales prises en charge depuis septembre 2018 dans le Lensois

16:59 - 08 octobre 2019

Un premier bilan de la cellule des traitements contre les violences sexistes et sexuelles de Lens a été effectué ce mardi.

Marlène Schiappa était en visite ce mardi dans le Pas-de-Calais. La secrétaire d’Etat à l’égalité femmes-hommes s’est rendue à Arras et Lens pour se rendre compte des actions mises en place dans le département pour lutter contre les violences conjugales. À Lens, une cellule des traitements contre les violences sexistes et sexuelles a été créée en septembre 2018. Elle est composée de 2 gardiennes de la paix et d’une psychologue. 13 mois plus tard, 3 900 personnes ont été accompagnées par téléphone. 630 d'entre elles ont été reçues par la psychologue et près de 300 par les gardiennes. Le but de la cellule est d’écouter, de rassurer et d’orienter les victimes vers des associations ou des professionnels.

Une relation de confiance entre les gardiennes de la paix, la psychologue et les victimes

Les gardiennes de la paix relisent « chaque matin les mains courantes » déposées au commissariat de Lens pour « rappeler ensuite toutes les victimes. Ensuite, une discussion s’engage. Si elles veulent nous rencontrer, elles le peuvent. Le but est de les inciter à aller porter plainte », explique Claire, l’une des policières rattachée à la cellule. « On met en place une relation de confiance, c’est très important comme ça les victimes reviennent vers nous. » Pour Marlène Schiappa, le rôle de la cellule est primordial puisque « les victimes ont d’abord le réflexe d’appeler des policiers et non des associations. »

Encore du travail à faire 

Ceci n’est qu’une première étape puisqu’il y a encore du travail à faire concernant la lutte contre les violences conjugales. « Le département du Pas-de-Calais est mal classé dans ce domaine », reconnaît le préfet du département Fabien Sudry. À noter que 7 femmes sont battues chaque jour dans le Pas-de-Calais. Près de 2 000 femmes sont victimes chaque année de violences conjugales dans la circonscription de Lens (qui regroupe Lens, Liévin, Avion, Carvin et Hénin-Beaumont) selon la direction départementale de la sécurité publique. Pire encore : 35% des femmes battues dans le département l’ont été dans le Lensois.

Vous pouvez contacter la cellule de traitement des violences sexuelles et sexistes au 03-21-13-51-13 ou au 03-21-13-51-06 du lundi au vendredi de 8h à 18h.

Commentaires

Newsletter

Ephéméride

18 octobre
St Luc

Anniversaires du jour

Horoscope

Horoscope avec Horizon Radio
Un site créé par La News Company