Aucun blessé après l’explosion de 4 bonbonnes de gaz au collège Georges Sand à Béthune

14:14 - 06 septembre 2019

4 détonations ont été entendues ce vendredi matin.

Retour au calme à Béthune après le mouvement de panique provoqué par l’explosion de plusieurs bouteilles de gaz au collège Georges Sand ce vendredi vers 11h30. « 50 pompiers étaient mobilisés, l’intervention était rapide et tout a rapidement était sécurisé » a précisé Alain Delannoy, président du Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS) du Pas-de-Calais. « Aucun blessé n’est à déplorer, seulement un policier qui a inhalé un peu de fumée. Une cellule psychologique sera mise en place pour les collégiens. » Les casernes de Béthune, Noeux-les-Mines ou encore Bruay-la-Buissière étaient mobilisées. Au total, 650 élèves et 70 membres du personnel ont été évacués. L’incendie a été maitrisé vers 12h30. Les policiers et les agents de l’ASVP ont rassuré les parents qui sont allés récupérer leurs enfants qui se trouvaient à l’abri au niveau de la salle des sports du collège.

Explosion de 4 bonbonnes de gaz

Concernant les circonstances de l’incendie, une enquête est en cours. Alain Delannoy a communiqué sur les premiers éléments : « Cela aurait pu être dramatique, le risque zéro n’existe pas ! Le bitume qu’il a fallu chauffer pour étanchéifié ce toit était en rénovation. Il fallait consolider le toit car il y avait des fuites. Il y a eu un départ de feu à ce niveau là. 4 bouteilles de gaz ont explosé sur 50 bouteilles présentes ! »

Egalement sur place, Olivier Gacquerre, maire de Béthune, commente : « on ira vérifier la structure du bâtiment pour savoir comment intervenir par la suite. Au moment où je vous parle, le bâtiment n’est pas exploitable. En tout cas, tout s’est passé dans le calme, tout le monde a eu les bons reflexes. » À l’heure actuelle, impossible de savoir si les collégiens pourront reprendre les cours lundi. L’enquête devra déterminer l’origine du sinistre.

Vive émotion pour les parents et les collégiens

Quelques secondes après les explosions, ce fut la panique pour les parents. Sur place, les policiers et les agents de l'ASVP ont établi un périmètre de sécurité. Coralie, en pleurs quand l'incendie s'est déclaré, était soulagée d'avoir récupérer sa fille. « J’ai ressenti la déflagration jusqu’à chez moi, c’est là que j’ai compris qu’il y avait un souci. Je suis venu rapidement et il y a eu la deuxième explosion. Tout a été bien géré par les professeurs, les élèves étaient en sécurité. J’avoue qu’en tant que parent c’était dur d’attendre même si on nous dit que nos enfants sont à l’abri », témoigne cette maman. Présente au collège au moment de l'incendie, Louane, élève à Georges Sand, raconte : « j’étais à l’étage, il y a eu un boum. Notre professeur nous a dit de nous mettre sous la table. Nous avons été évacués vers la salle de sport et ma mère est arrivée. J’étais rassurée à ce moment-là. »

Le département du Pas-de-Calais annonce par le biais d'un communiqué que le collège Georges Sand « sera fermé toute la semaine prochaine. » La réouverture de l’établissement ne sera prise qu’après le passage de la commission de sécurité. 4 classes sont détériorées. 

Ecoutez Horizon et suivez l'évolution :
88.0 FM sur Lens-Béthune 
98.5 FM sur Arras 
www.horizonradio.fr sur le net
Et sur notre appli Horizon La Radio disponible sur tous les stores.


Commentaires

Newsletter

Ephéméride

17 septembre
St Renaud

Anniversaires du jour

Horoscope

Horoscope avec Horizon Radio
Un site créé par La News Company