Les frais d'incidents bancaires plus chers en France qu'ailleurs en Europe

09:46 - 12 août 2019

Les banques peuvent facturer jusqu'à 20 euros par prélèvement ou virement rejeté.

Les banques françaises facturent beaucoup plus cher les frais liés aux rejets de prélèvement qu’ailleurs en Europe, selon une étude qu’a pu consulter Le Parisien/Aujourd’hui en France. L’enquête, commandée par le Comité consultatif du secteur financier (CCSF) indique que dans le cas d’un rejet d’un chèque ou d’un prélèvement, la banque peut vous prélever jusqu’à 30 euros pour un chèque d’un montant inférieur ou égal à 50 euros, 50 euros pour un chèque de plus de 50 euros et 20 euros pour un incident lié à tout autre moyen de paiement (prélèvement, virement, …). Les personnes en difficulté financière doublement impactées.

D’après le porte-parole de l’Association française des usagers des banques (Afub), Serge Maître, cité par Le Parisien, les tarifs pratiqués en France sont 6 fois supérieurs à ceux des banques allemandes où les frais pour incident de paiement s’élèvent à 3 euros par opération. En Belgique, ce serait 7,50 euros par opération. Du côté de l’Espagne, les banques prélèvent entre 1,80 par rejet et dans la limite de 39 euros par mois. Pour tenter de protéger les publics les plus en difficulté, une mesure a été mise en place au début de l'année. Les clients ne peuvent pas être prélevés de plus de 25 euros par mois pour les frais d’incidents bancaires.

Commentaires

Newsletter

Ephéméride

09 décembre
Imm. Conception

Anniversaires du jour

Horoscope

Horoscope avec Horizon Radio
Un site créé par La News Company