Lilian Renaud : « Le public du Nord est très chaleureux »

15:42 - 20 juin 2016

Le 14 juillet prochain, Lilian Renaud se trouvera sur la Grand’Place de Béthune pour le Horizon Music Live. Le fromager vainqueur de l’émission « The Voice » se languit déjà de retrouver un public du Nord qu’il apprécie.

Lilian Renaud, comment s’est déroulé votre parcours depuis « The Voice » ?
Depuis 2015 et mon succès dans l’émission, il s’est passé beaucoup de choses. D’abord, nous sommes partis en tournée pour une vingtaine de dates puis je suis rentré en studio pour réaliser mon album. J’ai appris beaucoup sur le tas. Cela a été assez mouvementé avec l’apprentissage de la promo… Ce fut riche en expérience.

Quelles sont les influences de votre premier album ?
C’est très chanson française, mélangée à de la folk… C’est très organique avec de vrais instruments. Basse, guitare, violon, banjo, batterie, piano… Cela se veut assez mélodique. Je fais toutes les guitares comme sur scène. De toute façon, je ne quitte jamais mon instrument.

Comment se préparent les prochaines semaines ? Un nouveau single ? 
Il y a déjà eu « Promis juré » et, dernièrement, « Il faut vivre » qui tourne en radio. Ceci dit, nous allons nous diriger vers un 2e album car nous avons fait le tour des singles sur le premier opus. Pour le moment, je reste en tournée jusqu’en décembre. Le 2e album devrait sortir à l’automne, vers novembre. Puis, dès janvier 2017, une 2e tournée.

Dans ces conditions, comment se goupille votre agenda ?
Actuellement, je me trouve en studio. J’y vais entre chaque concert. C’est en pleine construction avec un single prévu pour la fin de l’été. J’écris beaucoup avec Ycare. Nous avons un bon feeling et il avait déjà participé au premier album. Il pourrait y avoir des duos mais rien n’est fait.

Que représente la scène pour vous ?
Tout ! Car c’est la finalité de tout le travail. On a l’impression de faire son métier, de vivre de sa passion. Je prends cela comme un réel bonheur. Voir les gens entonner mes chansons, c’est assez fou.

Il y aura 15 000 personnes le 14 juillet à Béthune. Comment préparez-vous ce type d’évènement par rapport à des scènes plus intimistes ?
Il y a forcément des différences. Mais je me prépare de la même façon car cela reste une prestation. Il faut donner tout ce que l’on a. Personnellement, je réagis de la même manière tant qu’il y a un public devant moi. Ça va me faire plaisir de retrouver Boulevard des Airs ou les Frero Delavega. C’est toujours un honneur.

Connaissez-vous le public du Nord de la France ?
J’ai fait le concert « The Voice » à Lille et j’ai joué également au Théâtre Sébastopol en solo. Mais ce fut compliqué car je n’étais pas en forme. J’en ai averti le public et j’ai fait le concert assis sur un tabouret. Mais ce fut sublime tellement le public m’a soutenu. Il est très chaleureux.

Propos recueillis par Kahina Kanoun

Commentaires

Newsletter

Ephéméride

18 août
Ste Helene

Anniversaires du jour

Horoscope

Horoscope avec Horizon Radio
Un site créé par La News Company