Des éoliennes parmi les plus hautes du monde à Auchy, Vermelles et Haisnes ?

13:53 - 01 décembre 2017

La plupart des habitants s'opposent à l’implantation d’un projet éolien !

Des éoliennes vont-elles s’implanter à Haisnes, Vermelles et Auchy-les-Mines ? C’est la question que se pose les habitants. Depuis 2014, la société Innovent souhaite installer sur les terrains des 3 communes 11 éoliennes de 200 mètres de haut. Ce qui en feraient les plus hautes d'Europe. Si les maires ont accepté cette demande dans un premier temps, ils ont très vite fait machine arrière pour plusieurs raisons : le permis de construire et le permis d’exploiter ne seraient pas aux normes. Par conséquent, une enquête publique a été menée et le commissaire enquêteur a rendu un avis défavorable. En se basant sur ces données, l’ancienne préfète du Pas-de-Calais a contesté les 2 permis.

Le projet a refait surface !

Coup de théâtre dans ce dossier puisque l’association DNECV (Défense de la Nature de l’Environnement du Cadre de Vie d’Auchy-les-Mines et ses alentours) a appris récemment que la société Innovent a contacté le tribunal administratif qui pourrait donner raison au promoteur éolien et casser la décision de la préfète. Ceci conduirait à l’implantation de 3 éoliennes entre Vermelles, Haisnes et Auchy-les-Mines.

L'inquiétude des habitants

Philippe Riffard, secrétaire de l’association, dénonce cette situation : « Déjà, il y aura la nuisance sonore. Ensuite, l’arrivée des éoliennes provoquera une chute des prix de l’immobilier. Sans oublier que le lieu choisi pour l’implantation des machines est un ancien champ de bataille de la première guerre mondiale. Il y a encore des corps et des obus. En plus, le frère de la reine d’Angleterre est enterré à Auchy-les-Mines, on ne veut pas risquer un incident diplomatique. » Philippe Riffard s’inquiète également d’un éventuel déclassement des terrils du patrimoine mondial de l’UNESCO, dû à la présence d’éoliennes.

L’association a décidé d’alerter le préfet du Pas-de-Calais, Fabien Sudry, sur la situation. Une réunion avec le SIVOM de l’Artois, qui refuse l’installation de construction de plus de 12 mètres, est prévue la semaine prochaine. Enfin, les membres de DNECV tracteront le 22 décembre à Vermelles pour alerter les habitants.

Commentaires

Newsletter

Sondage

Quel monument représente pour vous le mieux l'Artois ?

Le beffroi d'Arras
Les terrils jumeaux de Loos-en-Gohelle
Le stade Bollaert
Autres

Ephéméride

17 décembre
St Ga

Anniversaires du jour

Horoscope

Horoscope avec Horizon Radio
Un site créé par La News Company