Le Noeuxois Stéphane Lefebvre remporte la 40e édition du Rallye le Béthunois

19:09 - 10 septembre 2017

Belle réussite pour l’incontournable rendez-vous automobile.

Stéphane Lefebvre était attendu, il a répondu présent ! Le pilote, qui court le championnat du monde des rallyes, s'est imposé sur le Rallye le Béthunois 2017 avec un temps de une heure 11 minutes et 37 secondes. Il devance Mickaël Reydellet (+3 minutes 26 secondes) et Peter Taylor (+4 minutes 13 secondes ). 

Preuve de sa supériorité, le Noeuxois a signé les meilleurs temps des 12 spéciales. « Je me suis vraiment régalé tout le week-end ! Hormis les intempéries en début de rallye, la météo a été assez clémente. Coralie (sa compagne et co-pilote, ndlr) a fait un super boulot pour sa première participation avec moi. Je suis content d’avoir réalisé tous les meilleurs temps et de gagner à la maison ! Je ne pensais pas qu’il y avait un tel engouement à Béthune ! » a-t-il réagi à l'arrivée.

La spéciale dans le centre-ville de Béthune, une nouveauté appréciée

Les habitués du rallye avaient formulé une demande auprès des organisateurs lors de l’édition 2016 : créer une spéciale au cœur de Béthune. Ce fut chose faite cette année. La spéciale a été appréciée par le public qui s’est déplacé facilement en cœur de ville pour assister aux courses. « J’avoue que j’ai eu un peu peur au départ, je pensais aux riverains qui pourraient être gênés, » rappelle Olivier Gacquerre, maire de Béthune. « Le rallye à l’extérieur de la ville était devenu une habitude. Cette année, nous avons pris le pari d’organiser une spéciale en ville et le public a apprécié. Nous allons débriefer mais il se peut qu'elle soit reproduite l’année prochaine. » Du coté de l’organisation, Maxime Hollander est ravi « qu’il n’y ait pas eu de casse sur cette nouvelle spéciale. » Le co-président du Stade Béthunois Automobile (SBA) était à l’origine de cette décision.

Pas de couac chez les organisateurs

Dans l’ensemble, la 40e édition du Rallye le Béthunois s’est déroulée sans encombre. Maxime Hollander est soulagé qu’« aucune spéciale n’ait été neutralisée, seulement 2 ont été raccourcies. Nous avons bataillé pour ne pas supprimer l’une des spéciales à cause du manque de commissaires sur les routes. Nous bataillons chaque année pour pallier le problème. Heureusement, tout a été maintenu. On se devait d’être à la hauteur du plateau ! » Marc Decanter, l’autre co-président, souligne le « beau succès aussi bien auprès du public que des concurrents, puisque 157 pilotes étaient engagés dans ce rallye. » Au total, une quarantaine d’entre eux a été contraint à l’abandon. 

Commentaires

Newsletter

Sondage

Quel monument représente pour vous le mieux l'Artois ?

Le beffroi d'Arras
Les terrils jumeaux de Loos-en-Gohelle
Le stade Bollaert
Autres

Ephéméride

26 septembre
St C?me/Damien

Anniversaires du jour

Horoscope

Horoscope avec Horizon Radio
Un site créé par La News Company