Cock Robin : « La France restera toujours mon public préféré »

16:52 - 23 mai 2017

Cock Robin sera l’invité exceptionnel du Horizon VIP Live 5. Peter Kingsbery, chanteur du groupe, se produira sur la scène du théâtre de Béthune le 31 mai devant 900 auditeurs privilégiés. Il s’est confié à Horizon avant de retrouver le public nordiste.

Horizon : Peter Kingsbery, vous vivez depuis 2 ans en France, comment trouvez-vous le public de l’Hexagone ?
Les Français sont toujours très accueillants. J’arrive à un certain moment dans ma carrière où je remarque que le public vient me voir pour plusieurs raisons. D’abord pour écouter les tubes. Ensuite, je trouve que les personnes sont curieuses. J’ai l’impression que c’est plus personnel en France, comme si le public désirait connaître mon mode de vie, guetter mon évolution sur scène... Cela pimente le concert. Les Pays-Bas et la France ont été les 2 premiers pays à
découvrir la musique de Cock Robin et ils sont restés fidèles. Ça restera mes publics préférés.

Quel message voulez-vous adresser à ce public qui continue à suivre Cock Robin en 2017 ? Êtes-vous surpris de voir autant d’enthousiasme ? 
C’est de la bienfaisance, je suis ému. J’essaye de donner quelque chose de positif à chaque performance. Honnêtement, je passe la plupart de mon temps à créer des choses et monter un spectacle avec l’espérance que quelqu’un sera au concert. Pour l’instant, ça va, le public continue dans me voir mais dans 10 ans qui sait ! C’est pour cela que je vis au jour le jour.

« Les morceaux actuels sont plus électroniques »

Quelles différences existent entre le Cock Robin des années 80 et celui de 2017 ? 
Je suis un vrai mélomane. Rester coincé dans les années 80 serait vraiment dommage. Si j’étais fan de Cock Robin, je serais déçu d’écouter la même chose à longueur de temps, sans aucune notion de ce qu’il se passe dans l’actualité. Je ne peux pas devenir méconnaissable aux fans mais je veux leur donner quelque chose d’unique à chaque tournée. Pour cette raison, je me sers de mon expérience pour innover. Les morceaux actuels sont plus électroniques. Cela ne veut pas dire pour autant que je ne fais plus d’acoustique car il y aura toujours quelques morceaux où je serai seul au piano. Je mélange les styles pour créer une belle brochette de genres musicaux.

Quel est votre actualité en ce moment ? 
Mon dernier album est sorti en mars 2016. C’était la première fois que le groupe sortait un album sans ma collègue Anne Lacazio. Elle a quitté la musique pour se consacrer à sa famille. Je me suis retrouvé sans partenaire mais je voulais continuer. Il s’agit d’un nouveau départ pour moi. Je me suis posé plein de questions sur l’image et la composition du groupe mais j’ai décidé de poursuivre l’aventure.

Propos recueillis par Géraud Lefebvre

Retrouvez également les interviews de Boulevard des Airs et Tibz

Commentaires

Newsletter

Sondage

Quel est votre lieu préféré pour partir en vacances ?

La plage
La montage
La campagne

Ephéméride

21 juillet
St Victor

Anniversaires du jour

Horoscope

Horoscope avec Horizon Radio
Un site créé par La News Company